top of page

Le rôle des soins infirmiers dans les soins palliatifs : enjeux et perspectives


Résumé : Les soins palliatifs représentent un domaine de plus en plus important dans le système de soins de santé actuel, notamment en raison du vieillissement de la population et de l'augmentation du nombre de personnes vivant avec des maladies chroniques. Cette étude vise à analyser le rôle crucial des infirmières dans la prestation de soins palliatifs de haute qualité. Les compétences spécifiques et les connaissances requises pour les infirmières dans ce domaine sont également explorées.


Mots clés : Soins infirmiers, Soins palliatifs, Gestion des symptômes, Soutien émotionnel, Communication, Éthique.


Introduction

Les soins palliatifs, qui visent à améliorer la qualité de vie des patients et de leurs familles face aux problèmes associés à des maladies potentiellement mortelles, sont une composante essentielle des soins de santé (OMS, 2021). Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), la demande de soins palliatifs augmentera de 70% dans les prochaines décennies, principalement en raison du vieillissement de la population mondiale (OMS, 2017). Les infirmières, en raison de leur proximité avec les patients et de leur formation axée sur les soins holistiques, jouent un rôle crucial dans la prestation de ces soins (Wittenberg et al., 2020). Cet article examinera en détail le rôle des infirmières dans les soins palliatifs et les compétences et connaissances nécessaires pour fournir ces soins.


Le rôle des infirmières dans les soins palliatifs

Les infirmières en soins palliatifs jouent un rôle crucial dans la gestion des symptômes, le soutien émotionnel, la communication avec les patients et leurs familles, et la prise de décisions éthiques (American Nurses Association [ANA], 2016).


Gestion des symptômes

La gestion des symptômes est une tâche clé pour les infirmières en soins palliatifs. Cela comprend la gestion de la douleur, des nausées, de la fatigue, de l'essoufflement et d'autres symptômes physiques liés à la maladie ou au traitement (Ferrell et al., 2018). Les infirmières doivent évaluer les symptômes de manière approfondie et utiliser une gamme de stratégies pour les gérer, y compris les médicaments, les thérapies non médicamenteuses et les soins de soutien (Crawford et al., 2020).


Soutien émotionnel

En plus de gérer les symptômes physiques, les infirmières fournissent un soutien émotionnel crucial aux patients et à leurs familles (ANA, 2016). Elles aident les patients à faire face à l'angoisse, à la dépression, à la peur et à d'autres émotions liées à leur maladie. Elles fournissent également du soutien aux familles, les aidant à gérer leur propre détresse et à naviguer dans le système de soins de santé (Ferrell et al., 2018).


Communication

La communication est une autre compétence clé pour les infirmières en soins palliatifs. Elles doivent communiquer efficacement avec les patients et les familles sur des sujets difficiles tels que le pronostic, les options de traitement, les objectifs de soins et les préférences pour les soins en fin de vie (ANA, 2016). Elles doivent également coordonner la communication entre différents prestataires de soins de santé pour garantir une continuité et une cohérence des soins (Wittenberg et al., 2020).


Décisions éthiques

Enfin, les infirmières en soins palliatifs sont souvent confrontées à des dilemmes éthiques, tels que les décisions concernant le maintien ou l'arrêt des traitements en fin de vie (Ferrell et al., 2018). Elles doivent naviguer dans ces dilemmes de manière éthique, en respectant les valeurs et les préférences des patients tout en respectant les principes éthiques et les directives cliniques (ANA, 2016).


Les compétences et connaissances nécessaires pour les infirmières en soins palliatifs

Pour remplir ces rôles, les infirmières en soins palliatifs doivent posséder une gamme de compétences et de connaissances spécifiques. Ces compétences et connaissances comprennent une connaissance approfondie de la gestion des symptômes, de solides compétences en communication, une compréhension des questions éthiques en soins palliatifs, et une sensibilité à la diversité culturelle et aux valeurs individuelles des patients (ANA, 2016; Ferrell et al., 2018).


Formation et éducation

Une formation spécialisée en soins palliatifs est nécessaire pour acquérir ces compétences et connaissances. Cela comprend une formation sur la physiopathologie des maladies graves, la pharmacologie des médicaments pour la gestion des symptômes, les principes de la communication en soins palliatifs, les questions éthiques spécifiques à ce domaine, et les soins centrés sur la personne et la famille (Worldwide Palliative Care Alliance [WPCA], 2014).

Il est également essentiel que les infirmières en soins palliatifs participent à une formation continue pour rester à jour avec les dernières recherches et pratiques cliniques. Cela peut se faire par le biais de conférences, de formations en ligne, de revues professionnelles et d'autres formes d'éducation continue (WPCA, 2014).


Pratiques basées sur les preuves

Une autre exigence clé pour les infirmières en soins palliatifs est d'utiliser des pratiques basées sur des preuves. Cela signifie qu'elles doivent utiliser les meilleures données scientifiques disponibles pour informer leurs décisions cliniques. Cela peut comprendre l'utilisation de lignes directrices cliniques, la participation à des audits de qualité et la mise en œuvre de projets de recherche pour améliorer les soins (Ferrell et al., 2018).

Les infirmières en soins palliatifs peuvent également jouer un rôle clé dans la promotion des pratiques basées sur des preuves dans leur lieu de travail, en formant d'autres membres de l'équipe sur les dernières pratiques cliniques et en défendant des changements dans les politiques et les procédures pour améliorer la qualité des soins (WPCA, 2014).


Soutien aux familles et aux aidants

Les infirmières en soins palliatifs jouent également un rôle crucial dans le soutien aux familles et aux aidants. Elles aident les familles à comprendre la maladie du patient, à prendre des décisions sur les soins et à gérer le stress et le deuil. Elles soutiennent également les aidants, en leur fournissant des informations, des ressources et un soutien émotionnel pour les aider à prendre soin du patient à domicile (Kavalieratos et al., 2016).

Les infirmières en soins palliatifs doivent être formées pour reconnaître et répondre aux besoins des familles et des aidants, et pour collaborer avec d'autres professionnels, tels que les travailleurs sociaux et les psychologues, pour fournir un soutien complet (Kavalieratos et al., 2016).


Défis spécifiques rencontrés par les infirmières en soins palliatifs

Malgré l'importance de leur rôle, les infirmières en soins palliatifs font face à de nombreux défis. Un défi majeur est le fardeau émotionnel lié à la prestation de soins à des patients en fin de vie (Efstathiou & Clifford, 2011). Ce fardeau peut entraîner du stress, de l'épuisement professionnel et des impacts sur la santé mentale. Les infirmières doivent être soutenues par des structures de soutien appropriées, y compris l'accès à la supervision clinique et à la consultation psychologique (ANA, 2016).

Un autre défi est le manque de ressources, y compris le manque de personnel, le manque de temps et le manque de formation spécialisée (WPCA, 2014). Cela peut limiter la capacité des infirmières à fournir des soins de qualité et à maintenir leur propre bien-être. Il est donc essentiel d'investir dans des ressources adéquates pour les soins palliatifs.


Politiques de santé publique liées aux soins palliatifs

Au niveau des politiques de santé publique, il est crucial de reconnaître l'importance des soins palliatifs et de les intégrer dans les systèmes de soins de santé. Selon l'OMS, cela comprend le développement de politiques nationales sur les soins palliatifs, l'intégration des soins palliatifs dans les services de soins de santé et la formation des professionnels de santé dans les soins palliatifs (OMS, 2021).

Il est également important de promouvoir l'accès équitable aux soins palliatifs. Cela comprend l'élimination des barrières financières, géographiques et culturelles à l'accès aux soins palliatifs, ainsi que la promotion de l'équité dans la qualité des soins palliatifs (OMS, 2021).


La communication en soins palliatifs

La communication est un aspect central des soins palliatifs et pose des défis particuliers pour les infirmières. Les infirmières en soins palliatifs doivent être capables de communiquer des informations complexes sur les maladies, les traitements et le pronostic de manière claire et empathique (Wittenberg et al., 2020). Elles doivent également être capables de naviguer dans des conversations difficiles sur la mort et la fin de vie, tout en soutenant les patients et leurs familles à travers ces discussions (Ferrell et al., 2018).

Il est important que les infirmières reçoivent une formation spécifique en communication en soins palliatifs, y compris des compétences en écoute active, en communication non verbale et en gestion des émotions (WPCA, 2014). Elles devraient également avoir accès à un soutien continu pour développer ces compétences, par exemple par le biais de supervisions cliniques, de feedbacks de pairs et de formations continues (WPCA, 2014).


La qualité de vie en soins palliatifs

Un autre domaine clé des soins palliatifs est l'amélioration de la qualité de vie des patients. Cela va au-delà de la gestion des symptômes pour inclure le soutien à la vie sociale, émotionnelle et spirituelle des patients (OMS, 2021).

Les infirmières en soins palliatifs peuvent jouer un rôle crucial dans l'amélioration de la qualité de vie des patients. Par exemple, elles peuvent aider les patients à maintenir leur indépendance et leur autonomie autant que possible, à participer à des activités qui leur donnent du plaisir et du sens, et à maintenir des relations importantes avec leur famille et leurs amis (Kavalieratos et al., 2016).

Pour soutenir la qualité de vie des patients, il est important que les infirmières soient formées à comprendre et à répondre aux besoins sociaux, émotionnels et spirituels des patients, en plus de leurs besoins physiques (ANA, 2016).


Recherche en soins palliatifs

Enfin, la recherche est un domaine important pour l'avenir des soins palliatifs. Il est crucial de continuer à développer des connaissances sur les meilleures pratiques en soins palliatifs, à évaluer l'efficacité des interventions en soins palliatifs et à explorer de nouvelles approches pour améliorer les soins palliatifs (WPCA, 2014).

Les infirmières en soins palliatifs peuvent jouer un rôle important dans la recherche en soins palliatifs. Elles peuvent participer à des études de recherche, utiliser des résultats de recherche pour informer leur pratique et promouvoir l'utilisation de la recherche dans leur lieu de travail (WPCA, 2014).


Perspectives d'avenir

En regardant vers l'avenir, il est probable que le besoin de soins palliatifs continuera d'augmenter. Il est donc crucial de préparer les infirmières et d'autres professionnels de santé à répondre à ce besoin.

Cela peut comprendre le développement de programmes de formation spécialisée en soins palliatifs, l'intégration des soins palliatifs dans les programmes de formation infirmière de base, et la promotion de la recherche en soins palliatifs (WPCA, 2014).


Conclusion

En conclusion, les infirmières jouent un rôle crucial dans la prestation de soins palliatifs de haute qualité. Elles sont essentielles dans la gestion des symptômes, le soutien émotionnel, la communication avec les patients et leurs familles, et la prise de décisions éthiques. Pour remplir ces rôles, elles doivent posséder une gamme de compétences et de connaissances spécifiques, acquises par une formation spécialisée et une formation continue.

Les infirmières jouent un rôle essentiel dans la prestation de soins palliatifs de haute qualité. Elles doivent faire face à de nombreux défis, mais avec une formation appropriée et un soutien continu, elles peuvent jouer un rôle crucial dans l'amélioration de la qualité de vie des patients en fin de vie et de leurs familles.

En reconnaissant et en valorisant le rôle des infirmières dans les soins palliatifs, nous pouvons contribuer à améliorer la qualité de vie des patients et de leurs familles face à des maladies potentiellement mortelles.


Références

American Nurses Association. (2016). Palliative nursing scope and standards of practice: An essential resource for hospice and palliative nurses. Silver Spring, MD: Nursesbooks.org.

Crawford, G. B., Price, S. D. (2020). Team working: Palliative care as a model of interdisciplinary practice. Medical Journal of Australia, 179(6 Suppl), S79-S82.

Ferrell, B., Malloy, P., Virani, R. (2018). The End of Life Nursing Education Consortium Project. Annals of Palliative Medicine, 7(Suppl 2), S73-S81.

Kavalieratos, D., Corbelli, J., Zhang, D., Dionne-Odom, J. N., Ernecoff, N. C., Hanmer, J., Hoydich, Z. P., Ikejiani, D. Z., Klein-Fedyshin, M., Zimmermann, C., Morton, S. C., Arnold, R. M., Heller, L., Schenker, Y. (2016). Association Between Palliative Care and Patient and Caregiver Outcomes: A Systematic Review and Meta-analysis. JAMA, 316(20), 2104-2114.

Organisation Mondiale de la Santé (OMS). (2017). Soins palliatifs. Genève, Suisse : OMS.

Organisation Mondiale de la Santé (OMS). (2021). Soins palliatifs. Genève, Suisse : OMS.

Worldwide Palliative Care Alliance (WPCA). (2014). Global Atlas of Palliative Care at the End of Life. Londres, Royaume-Uni : WPCA.

Wittenberg, E., Ferrell, B., Goldsmith, J., Buller, H., Harrison, B. (2020). Nurse communication about goals of care. Journal of Advanced Nursing, 72(3), 620-630.

Efstathiou, N., & Clifford, C. (2011). The critical care nurse's role in end-of-life care: issues and challenges. Nursing in Critical Care, 16(3), 116-123.


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page